Un nouveau visage pour l’entrée de la ville
Située dans la première couronne de Vannes, la ville de Séné offre un cadre de vie privilégié avec ses espaces littoraux remarquables et attire actifs et retraités. Aujourd’hui, Séné compte près de 8 000 habitants répartis pour moitié entre la presqu’île et le Poulfanc.
Ce quartier, situé au Nord de la commune et en grande partie le long de l’axe de la route de Nantes, marque l’entrée Est de l’agglomération de Vannes. C’est une zone très dynamique mais qui ne possède pas de véritable centre, de pôle fédérateur et d’animation. Dans un secteur fortement urbanisé, elle s’est développée sans véritable cohérence de part et d’autre d’un axe qui connait un trafic routier important, de l’ordre de 20 000 véhicules par jour.
 
Préférant la reconstruction de la ville plutôt que l’expansion urbaine, la municipalité a souhaité améliorer ce quartier en concevant un vaste programme de renouvellement. Une large place a été faite à la concertation, et les habitants et les acteurs économiques ont été associés à la réflexion. Des ateliers thématiques ont permis d’échanger et de partager sur le diagnostic et les enjeux de ce projet d’aménagement qui donnera un nouveau visage au quartier, sur une zone de près de 7 hectares, de la route de Nantes depuis le rond-point du Poulfanc jusqu’à la limite communale avec Vannes, en intégrant la rue du Verger.
 
L’opération Cœur de Poulfanc a donc été lancée, dans sa première phase de 4 hectares. 
Elle s’articule autour de plusieurs axes de développement :
 
> Améliorer la qualité des espaces publics 
Le développement des équipements publics et des pôles de service répondent aux attentes des habitants et favorisent le développement des liens sociaux et intergénérationnels.
Ainsi Cœur de Poulfanc comprend une place autour d’un mail piéton comme lieu de vie, avec des jeux pour enfants et un jardin pédagogique. 
L’école est placée au centre de la vie du quartier et ses abords sont aménagés.
Une maison de quartier est créée pour favoriser la vie associative.
Près de 1700 m² de commerces et de services vont constituer une façade dynamique sur la départementale.
Plus de 450 places de stationnement sont prévues, dont 80% en sous-sols.
 
> Assurer la sécurité des déplacements
La route de Nantes présente en l’état actuel un caractère très routier et dangereux.  Le  déplacement et la  réduction de cet axe de transit permettent de sécuriser cette voie et rendent possibles les modes de déplacements alternatifs à la voiture. Une traversée piétonne sécurisée de la Route de Nantes est prévue.
Une voie est réservée aux transports en commun. 
Un réseau de cheminements piétons et cyclistes relie les différents équipements du quartier et rejoint le réseau des voies cyclables de l’agglomération.
L’accès à l’école est sécurisé. 
 
> Accueillir de nouveaux résidents 
La commune, qui continuera à accueillir de nouveaux habitants, s’est fixée comme objectif principal de favoriser une plus grande mixité sociale en réorientant et en diversifiant l’offre de logements. En effet, les récents programmes de construction se caractérisent par une offre en petits logements peu favorable à l’installation de familles. A cela s’ajoute une offre en logements locatifs sociaux très insuffisante. 
Dans sa première phase, Cœur de Poulfanc prévoit 213 logements, dont 30 % de logements sociaux.
 
> Développer durablement
Le projet prend en considération la préservation du patrimoine naturel encore présent dans ce secteur déjà urbanisé et renforce la cohérence paysagère.
Les sites potentiellement pollués seront, après vérification, dépollués.
Les constructions auront préférentiellement recours aux énergies renouvelables et devront répondre aux performances d’isolation fixées par la R.T. 2012.